Dans la vallée de la Sâane, Val-de-Sâane, Seine-Maritime (76)

C’est une petite promenade d’environ deux heures que j’ai faite seule, le mercredi 9 avril 2014. La saison était idéale : c’est le moment où la nature renaît. Les verts sont superbes, mis en valeur par la lumière printanière.Les chemins sont moins boueux qu’en plein hiver (bien que quelques passages le long de la rivière nécessitent d’être bien équipé), les journées assez longues et les températures idéales pour profiter de la promenade sans pour autant avoir trop chaud. Le point de départ se fait du village d’Eurville (qui fait partie de la commune du Val-de-Sâane). C’est d’ailleurs ici que j’ai rencontré la seule difficulté du parcours : en effet, le chemin annoncé avait été entièrement retourné avec le champ qu’il bordait… J’ai donc perdu un peu de temps à le chercher avant de finalement passer par le village lui-même en contournant la petite église Saint-Gilles (cela ne change pas grand-chose au final au temps du parcours).

016

L’église Saint-Gilles d’Eurville (commune de Val-de-Sâane)

On part par la route qui quitte le village, s’enfonçant vers la vallée. On la quitte pour rejoindre la rivière qu’on va suivre une partie de la promenade. Au bout de quelques minutes de marche, on découvre le château d’Imbleville et ses jardins.

En partant d'Eurville...

En partant d’Eurville…

037

La Sâane

La Sâane

Focus patrimoine :

Les jardins de ce château privé, surnommé à juste titre, la perle de la Sâane, se visitent de la mi-juin au dernier dimanche d’août ainsi qu’à l’occasion des journées du patrimoine. Mais à défaut de pouvoir le voir de plus près en ce mois d’avril, on profite des différentes vues que le parcours de la promenade nous offre.

Le château d'Imbleville

Le château d’Imbleville

Épi de faîtage

Épi de faîtage

Souche de cheminée ouvragée et toiture

Souche de cheminée ouvragée et toiture

Fondé en 1491 par Zanon de Dampierre, certainement dans un but défensif (le seul accès à la cour intérieur se faisait alors par le pont-levis au nord), l’édifice est typique de la région.Sur son assise de grès et de silex, il est entièrement élevé en briques et présente une belle architecture dont l’aspect actuel date de 1872. Ses jardins à la française bordés par la Sâane ne sont pas moins dénués de charmes et c’est avec plaisir qu’on les longe quelques minutes.

058

La porte d’accès à la cour

Plus loin, ce sont des prés où paissent des moutons qui nous attendent, devant des bâtiments ruraux entièrement en briques. Un élevage typique du Pays de Caux ! En effet, ici, les bovins n’ont pas une présence aussi ancienne que les ovins. Ceux-ci font partie intégrante de l’écosystème cauchois.

Troupeau d'ovins

Troupeau d’ovins

Le chemin bifurque ensuite sur la gauche pour quitter la vallée de la Sâane. Nous remontons vers le village par une allée bordée de hêtres majestueux. Quelques détours de plus finissent de nous faire découvrir la campagne environnante avant de nous ramener vers notre véhicule.

Allée de hêtres

Allée de hêtres

Le parcours ne présente pas de difficultés particulières et peut se faire en famille. Je travaillais à temps partiel à cette époque et j’avais pu faire la promenade en semaine hors vacances scolaires. Je n’ai aucune idée de l’affluence qu’il peut y avoir en week-end ou lors des vacances mais nous sommes vraiment en plein milieu de la campagne cauchoise donc plutôt au calme. Vous trouverez le détail du parcours dans le livre Les sentiers d’Émilie en Seine-Maritime (pour ma part, je l’avais emprunté en bibliothèque).

Cliquez sur la photo pour voir l'ensemble de la galerie.

Cliquez sur la photo pour voir l’ensemble de la galerie.

One Reply to “Dans la vallée de la Sâane, Val-de-Sâane, Seine-Maritime (76)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *