Le pont Gustave Flaubert, Rouen, Seine Maritime (76)

Mis en service le 25 septembre 2008, le pont Flaubert est le sixième et dernier-né des ponts enjambant la Seine à Rouen à l’issue d’un chantier hors du commun. Il s’agit du plus grand pont d’Europe se trouvant au cœur de l’agglomération. Ce ne sont pas moins de soixante millions d’Euros qui ont été investis dans le projet (sans le raccordement routier). Ces investissements sont à la hauteur des enjeux. Attendu depuis plus de trente ans, il permet de fluidifier la traversée de l’agglomération en absorbant plus de 50 000 échanges quotidiens (chiffres de 2008. Depuis l’accident qui a provoqué la fermeture du pont Mathilde en octobre 2012, ils sont en augmentation constante. En décembre 2012, on en était à 60 000 passages quotidiens en semaine) et de fait, en allégeant le trafic du centre ville (par les quais bas), il permet de réduire le bruit et la pollution du centre ville. Sans pour autant apporter de réponse à la problématique du contournement Est, en reliant l’Autoroute de Normandie (l’A13) à l’A29, il doit également permettre de dynamiser l’économie régionale.

Pont Gustave Flaubert 03

Le principe du sixième pont rouennais est inscrit dans le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme approuvé en 1972. Il est déclaré d’utilité publique en 2001 et le marché pour sa construction est remporté en 2004 par le groupement Quille-Eiffage TP- Eiffel-Victor Buyck SC. Le chantier débuta en septembre 2004. après une préparation de plusieurs mois comprenant le nivellement du fond de la Seine et l’installation des grues. Après la construction des socles, les pylônes sont édifés entre septembre 2005 et mars 2006. Les « papillons » de 450 tonnes chacun, construits en 2005, sont installés en haut de ces derniers les 16 et 17 août 2006. Les tabliers, construits durant la même période, sont mis en place quelques jours plus tard, les 21 et 22 août 2006. De septembre à décembre 2006 le mécanisme de levage est mis en place et les premiers essais ont lieu en mars 2007. Le Belem sera le premier bateau à franchir le pont le 14 avril 2007. Il sera définitivement mis en service à l’occasion de la quatrième édition de l’Armada en 2008.

Le Thalassa

Le Thalassa passant sous le pont le 3 juillet 2012.

Les chiffres sont impressionnants et parlent d’eux-mêmes : 670 mètres de long (120 mètres pour les tabliers), deux fois 17 mètres de large, 90 mètres de hauteur (chaque pylône mesure 68 mètres de hauteur), chaque tablier pèse 1350 tonnes et ils peuvent s’élever jusqu’à 55 mètres au-dessus du niveau le plus haut de la Seine en seulement douze minutes. Le système de levage fonctionne avec des contrepoids de 950 tonnes coulissant dans les pylônes, sur des rails de guidages. Chaque « papillon » porte 32 poulies de trois mètres de diamètre pour le passage des câbles et des levages des tabliers. Ceux-ci mesurent 120 m et sont larges de 17 mètres.

Pont Gustave Flaubert

Tabliers levés

Pont Gustave Flaubert

L’un des papillons

Pont Gustave Flaubert

Pylônes et papillon

Durant quatre ans, ce sont des centaines d’ingénieurs, de techniciens et d’ouvriers issus des corps de métiers les plus divers et de multiples nationalités qui ont travaillé à ce projet. Néanmoins, nous pouvons retenir les noms de certains acteurs : les architectes François GILLARD et Aymeric ZUBLENA ; Bernard GAUSSET et Michel MOUSSARD ont été chargé de la conception structurale ; le consultant Michel VILORGEUX ; Jean-Pierre GHILARDI au génie mécanique ; les maîtres d’ouvrage étaient le Ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer et la Direction départementale de l’Équipement de la Seine-Maritime (qui était également le maître d’œuvre du projet).

Pont Gustave Flaubert

Cliquez sur la photo pour accéder à l’ensemble de la galerie.

Le nom du pont a été choisi par les rouennais grâce à un vote entre trois propositions : pont de Rouen, pont Gustave Flaubert, pont Cavelier de la Salle. Gustave Flaubert a recueilli 40% des suffrages exprimés (4400 votes) et a été entériné au conseil municipal du 15 décembre 2006.

Bibliographie : Véronique BAUD et Franck BOITELLE, Ponts sur Seine, 2000 ans d’histoires le long du fleuve, éditions des Falaises, Rouen, 2008

Mise à jour du 19 janvier 2015 : la construction du pont Flaubert de 2004 à 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *