PATRIMOINE EN PÉRIL – La maison à pans de bois de Vraincourt, Clermont-en-Argonne, Meuse (55)

La maison à pans de bois, située 15 route de Clermont RD 603 (ex RN 3) à Vraincourt, a été construite au XVIe siècle, style Renaissance, et modifiée aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle comprend un sous-sol de quatre caves (dont deux voûtées), un rez-de-chaussée avec four à pain et un comble à surcroît. Son toit à longs pans était couvert de tuile creuse. Cette maison ou plutôt sa façade est classée à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques (ISMH) depuis 1990. Malheureusement cette protection est symbolique, car cette maison continue à se dégrader du fait de la négligence du propriétaire et de la “maladresse” des conducteurs d’engins agricoles.

En 2009, maison du XVIe à pans de bois, dont il manque déjà une pierre d'angle !

En 2009, maison du XVIe à pans de bois, dont il manque déjà une pierre d’angle !

La maison est restée longtemps sans couverture, a été heurtée par une automobile qui a fait sauter une pierre à la base du pilier entre les deux portes de la façade, a subit dans le chaînage d’angle des chocs répétés par des engins agricoles. Actuellement toiture en tôle ondulée et mur arrière consolidé et rejointé au mortier de ciment (au lieu de chaux) !

En février 2013 le chaînage d'angle arraché après un choc visible sur la quatrième pierre en partant du bas !

En février 2013 le chaînage d’angle arraché après un choc visible sur la quatrième pierre en partant du bas !

Il y a une dizaine de jours un nouveau choc a arraché tout le chaînage, mettant en grave péril toute la construction. Les pierres portent des traces de ce choc à 50 et 100 cm de hauteur… Il s’agit probablement d’un engin agricole dont l’arrière a heurté la maison en sortant du chemin Aubréville-Vraincourt. Le responsable ne s’est pas fait connaître, ce qui empêche de faire jouer les assurances. Les agriculteurs du hameau semblent souhaiter le déplacement (la destruction) de cette maison qui gène le passage d’engins agricoles de plus en plus larges.

Quand on voit l’état des autres constructions de Vraincourt, il est probable que ce hameau ne sera plus que ruines dans quelques années sauf les quelques maisons récentes en parpaings. Le déclin continu de la Meuse n’est pas dû à un manque de ressources naturelles mais à la mentalité suicidaire de la majeure partie de sa population et de ses élus qui se désintéressent de tout ce qui n’est pas directement productif ! Le patrimoine est pourtant le terreau de l’innovation, et donc de la prospérité …

Auteur : Bruno, sur son blog Patrimoine bâti d’Argonne (article du 25 février 2013) N’hésitez pas à aller le visiter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *