Château du Barroux, Le Barroux, Vaucluse (84)

Comme la plupart des châteaux médiévaux, le château du Barroux est construit au sommet d’une colline afin d’assurer efficacement la défense de la région contre les invasions sarrasines et italiennes. Ici, il est perché sur un piton calcaire et dominant le village éponyme situé entre Carpentras et Malaucène et il offre une vue imprenable sur la plaine du Comtat qui est arrêtée au Nord par les Dentelles de Montmirail, au Sud-est par les monts de Vaucluse et à l’Est, par le Mont Ventoux.

L’entrée du château, en arrivant depuis le village.

Un premier donjon ceinturé de murailles épaisses est érigé au XIIe siècle. Jusqu’au XVe siècle, il fut le siège de la seigneurie qui appartint successivement aux familles des BAUX, de BUDOS, de RICAVI, de PEYRE, de CARDAILLAC, de ROVIGLIASC, de PELLETIER de GIGONDAS et de NORET, tous vassaux et feudataires du Pape, car depuis 1274 et jusqu’à son rattachement à la France en 1791, le Comtat Venaissin était une terre pontificale.

Henri de ROVIGLIASC, comte de VEYNES, l’acquis en 1538. C’est à lui que l’on doit la transformation de cette forteresse militaire devenue inhabitable en résidence plus conforme aux aspirations de la Renaissance. Le côté défensif ne fut pas négligé pour autant puisqu’entre 1680 et 1690, un nouveau système de défense fut construit sous l’impulsion de Sébastien le Prestre de VAUBAN.

Après la Révolution, le château connu de nouvelles heures sombres. Vendu au XIXe siècle, il servit de carrière de pierre pendant près de cent cinquante ans, jusqu’à ce qu’un industriel, M. Vayson de PRADENNES, prit de passion pour le site, s’en porte acquéreur et entreprenne des travaux sur ses fonds propres de 1929 à 1939. La ruine se relevait peu à peu mais les travaux furent interrompus par la mort accidentelle de son propriétaire puis par la guerre. Guerre durant laquelle il fut utilisé comme poste d’observation par les troupes allemandes qui l’incendiaire en août 1944.

Les dégâts causés par ces dix jours d’incendie furent considérables et une nouvelle campagne de restauration débuta dès 1960 par le Docteur MOULIÉRAC-LAMOUREUX, médecin militaire, toujours sur des fonds privés. Et depuis 1993, l’Association des Amis du Château du Barroux poursuit ce travail, avec le soutien de la famille Vayson de PRADENNE, à laquelle le château appartient toujours et qui l’ouvre à la visite une partie de l’année.

Pour en savoir plus, il vous est possible d’aller consulter les liens suivants :

Cliquez sur la photo pour voir l’ensemble de la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *