L’abbaye de Clairmont, Mayenne (53)

Au cœur de la campagne Mayennaise, entre Laval et Rennes, cette ancienne abbaye  fondée par Saint Bernard en 1152 dans un coin reculé de la population, apparaît aujourd’hui encore comme un pur modèle d’implantation cistercienne.. 

Elle conserve une grande partie de ses bâtiments d’origine, sauvegardés grâce à la ténacité de deux femmes qui ont eu le coup de cœur en apercevant ces bâtiments depuis le train qui les menait jusqu’à Rennes.

Nef principale

Histoire de l’abbaye :

L’abbaye fut fondée par des moines cisterciens, ordre religieux caractérisé par des règles de vie très strictes, alliant la louange divine au travail manuel dans une pauvreté extrême.

Les Barons de Laval s´adressèrent à Saint Bernard pour la création d´un monastère. Ils lui offrirent un lieu boisé et sauvage, propice à la retraite, dans la vallée du Vicoin. Saint Bernard y envoya un essaim de moines de son abbaye de Clairvaux.

Le 17 mai 1152 le premier abbé Philippe signa la charte de donation. Le monastère de Notre-Dame de Clairmont était fondé. Les Seigneurs de Laval et leurs proches y reçurent sépulture jusqu´au XVe siècle.

L´abbaye tomba en commende en 1505 à la mort du dernier abbé régulier Yves Tronsson, dont le monument funéraire se trouve dans l´église abbatiale. Le nombre de moines diminua jusqu´à la Révolution, qui chassa les derniers le 31 mai 1792.

Le monastère fut vendu comme bien national et devint un domaine agricole. Mal adapté à cette nouvelle destination, il en souffrit. Puis, abandonné en 1936, le lieu redevint désert et sauvage… 

C’est cette même année que Suzanne Denis (1979) aperçoit cet ensemble monastique important qui paraît abandonné. L’impression est telle qu´avec une amie, Hélène Blanchot († 2006), elle conçoit le projet fou de le sauver.

À l´époque, elles en ignorent tout : le nom, l´ordre qui l´a occupé, le propriétaire… Les renseignements essentiels recueillis, elles font une demande d´achat. Le premier accueil est favorable, mais bientôt les pourparlers sont brusquement interrompus. C’est après de nombreuses démarches qu’enfin, en 1954, la vente aboutie.

Dès lors, la restauration de l’abbaye, dont les bâtiments se sont considérablement dégradés, va pouvoir commencer avec l’aide de bénévoles. Le chantier se poursuit au fur et à mesure des financements disponibles.

L´église et le bâtiment des frères convers sont classés Monuments historiques en 1957.

***

Le site officiel de l’abbaye présente notamment les différents bâtiments, des photos antérieures aux restaurations et un plan de l’abbaye.

Cliquez sur la photo pour voir l’ensemble de la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *